Comment choisir une police d’assurance habitation ?

Le choix d’une police d’assurance habitation est une affaire sérieuse qui nécessite une réflexion approfondie sur un certain nombre de facteurs. Bien que le prix soit évidemment un facteur, d’autres considérations sont tout aussi importantes et ne doivent pas être négligées. Lors de la souscription d’un contrat d’assurance habitation, on parle de « multirisque habitation » (MRH). Si vous vous êtes égaré, ne vous inquiétez pas ; Je vous aiderai à vous remettre sur les rails en décomposant toutes les parties et en vous guidant vers les meilleures décisions.

Pour obtenir la meilleure assurance habitation possible, il faut comparer vos options

Le moyen le plus simple d’économiser de l’argent et de réduire votre prime d’assurance habitation est de magasiner et de comparer les devis de nombreux fournisseurs. Une bonne compréhension des normes du marché vous aidera à déterminer le type de risques pour lesquels vous avez besoin d’assurance et vous donnera plus de poids lors de la négociation avec les assureurs des conditions qui vous conviennent le mieux. De plus, après un délai de grâce de 12 mois, les assurés peuvent changer de compagnie d’assurance habitation en toute simplicité grâce à la mise en place de la loi Hamon.

En plus d’économiser de l’argent, l’utilisation d’un outil de comparaison d’assurance habitation peut vous tenir au courant des taux du marché afin de négocier une meilleure prime. Il vous sera alors évident de choisir avec l’assureur qui répond le mieux à vos exigences et à vos contraintes financières. Vous pouvez comparer les polices d’assurance habitation à l’aide de celle offerte par Réassurez-moi; il est facile à utiliser, entièrement gratuit et cache votre identité aux entreprises que vous recherchez.

READ  Quand faut-il payer les frais de notaire ?

Les garanties d’un assureur habitation sont incluses

Vous devez porter une attention particulière aux garanties des composants et à l’étendue de leur couverture lors de votre sélection MRH. Ceux-ci peuvent être décomposés en plusieurs sous-ensembles, y compris la structure elle-même et son contenu, la responsabilité légale des locataires et des garanties supplémentaires comme la protection de la responsabilité légale de l’assurance habitation.

Votre contrat MRH protège à la fois les bâtiments et leur contenu, il est donc important de vérifier si la couverture s’étend ou non aux incendies, inondations et autres dégâts des eaux, vandalisme, vol et catastrophes naturelles ou d’origine humaine (hors événements météorologiques, qui sont souvent assuré séparément). Ainsi, plus vous aurez de garanties, plus vous serez protégé en cas de cambriolage ou autre sinistre, tant au niveau de votre logement que des meubles et autres biens qui s’y trouvent et qui sont couverts par votre assurance habitation.

La valeur marchande de votre maison et autres biens

Au moment de la souscription du contrat, vous devrez savoir évaluer avec précision la valeur de vos immobilisations afin de pouvoir choisir un MRH qui vous convienne. Vous pouvez même souscrire une assurance pour protéger vos biens en cas de vol ou de vandalisme commis par un locataire. De plus, il existe une garantie qui vous rembourse l’intégralité du prix d’achat de vos meubles, quelle que soit leur usure, dite garantie « valeur à neuf ».

Les frais de franchise pour l’assurance habitation

La franchise est le montant d’argent qu’un assureur ne paie pas pour la réparation d’une perte couverte en raison d’un risque assuré. Par conséquent, il est crucial que vous évaluiez soigneusement le prix final. Plusieurs méthodes existent pour déterminer la prime d’assurance habitation.

READ  Quelle agence de gestion locative choisir à Draguignan ?

Vous pouvez devoir une somme fixe (comme 200 €) ou un pourcentage du montant total indemnisé (comme 15 %). Il peut également s’agir d’un pourcentage fixe de l’indemnité jusqu’à un montant maximum prédéterminé (par exemple, 10 % du montant de l’indemnisation, jusqu’à 150 €).

Il est utile de faire la distinction entre les franchises relatives (simples) et absolues. Si le premier scénario s’applique, vous ne pouvez percevoir des dommages-intérêts que s’ils dépassent le plafond de la franchise. Par exemple, si la redevance de franchise est de 200 €, vous ne serez indemnisé que si le montant sinistre est d’au moins 200 €, mais pas inférieur à 100 €.

En cas de franchise absolue, vous ne serez pas indemnisé des pertes supérieures à la différence entre le sinistre et la franchise. Dans l’exemple ci-dessus, si vous avez une franchise à 200 € et un sinistre à 250 €, vous ne serez remboursé que de 50 €.

A lire aussi : le vendeur peut-il prendre en charge les frais de notaire ?

Délais de carence de l’assurance habitation

Le temps d’inattention est la période pendant laquelle une personne assurée n’est pas protégée par une assurance. Il n’y a pas de règle absolue sur le sujet (notamment pas d’engagement de temps), et à la place, un délai est établi via un contrat séparé. Cependant, cela doit être inclus dans les conditions du contrat et vous pouvez vous renseigner sur les détails lorsque vous obtenez un devis.

Il est crucial que l’assuré comprenne que l’assureur impose ce délai de traitement et qu’aucune couverture ne sera en vigueur pour l’assuré pendant toute cette période de latence. Bien que la durée exacte de votre police dépende en fin de compte de votre assureur, elle dure souvent de quelques jours à un an. Si vous souhaitez bien appréhender votre MRH, vous devez bien vous renseigner sur le sujet et porter une attention particulière aux clauses de négligence de votre contrat d’assurance habitation.

READ  Faire estimer sa maison combien ça coûte ?