Dans quel domaine investir en 2022 ?

En 2022, nous serons dans un monde post-apocalyptique, où chacun devra faire face à son propre ensemble de défis financiers. Les personnes qui investissent, en revanche, déclarent moins de stress financier. Alors, quels investissements pourriez-vous faire cette année ?

Investir dans l’immobilier

Vous pouvez économiser de l’argent en investissant dans l’immobilier commercial auprès de ces entreprises (commerce, santé, bureau et logistique). Les avantages de cet investissement sont nombreux. Vous avez le choix d’investir dans des SCPI en direct, avec assurance-vie, RIP sans frais de propriété ou d’association. Chaque option s’accompagne de son lot de circonstances et de rendements.

Avec un si bel historique de rendement, le rendement moyen généré par les SCPI n’a pas diminué de 4 % au cours des deux dernières années. Malgré le fait que le secteur soit plus résilient suite à la crise, il continue à intriguer. Par conséquent, il est essentiel d’adhérer complètement à votre sélection.

L’acquisition du bien immobilier

Les particuliers ne sont pas en mesure d’acheter un immeuble ou un bureau par leurs propres moyens. Vous, cependant, pouvez rejoindre cette catégorie grâce à votre investissement. Des billets à prix raisonnable vous permettent d’entrer. Vous avez donc une bonne probabilité d’obtenir des places comme celles que beaucoup de gens vous envieraient de ne pas avoir.

La diversification des investissements

Les SCPI investissent dans des lieux géographiques variés. Cet atout vous permet d’être plus confiant dans vos gains. Indirectement, cela implique un portefeuille d’investissement immobilier plus large. Avec un investissement dans l’immobilier locatif, vous ne pouvez pas obtenir cet avantage.

Le plan d’épargne-retraite (RER) est un moyen fantastique de planifier votre retraite de manière responsable. C’est aussi une bonne méthode pour réduire vos impôts. Pour profiter de ce plan, vous devez d’abord établir un RER. C’est la dernière chose à faire pour commencer à gagner des bénéfices sur votre investissement ou votre placement. Le plan d’épargne-retraite présente plusieurs avantages.

La fiscalité des versements

L’argent que vous versez au plan d’épargne-retraite est déductible de votre revenu imposable. Vous bénéficierez d’une économie d’impôt de 30, 41 ou 45 %, selon votre dossier fiscal.

 

Le retrait du capital

Le PIP est différent des autres instruments d’épargne-retraite en ce sens qu’il vous permet d’accéder aux gains en capital en franchise d’impôt au moment de votre retraite. Cela peut se faire en un ou plusieurs versements. Le rendement de la rente est entièrement réalisable. Vous avez la possibilité de panacher les rentes.

Le déblocage des économies

Vous pouvez demander à débloquer une partie de votre épargne afin d’acquérir un logement avant votre retraite. Des cas spécifiques d’accès ont également été proposés. En cas d’accident, le déblocage est envisageable.

Souscrire une assurance vie

Il n’y a pas lieu de s’inquiéter des soins de santé si vous êtes encore assez jeune. Mais il est possible que Medicare coûte plus cher que prévu, et que votre prime augmente chaque année. Vous pouvez également penser à un prêt hypothécaire inversé à la retraite ou à une assurance-vie comme bonne option d’épargne cette année.

Elle offre une couverture assez souple pour votre épargne. Il y a plusieurs avantages à y recourir. Une police d’assurance-vie est nécessaire avant de pouvoir commencer. Les unités informatiques vous aident à diversifier vos actifs afin d’obtenir un meilleur rendement. Les avantages sont également fantastiques.

A lire aussi : quel investissement choisir pour 100 euros ?

Un investissement rentable

Les conditions de l’accord sont simples à suivre, et vous pouvez effectuer un rachat partiel. Votre épargne est déterminée par vos objectifs.

Les impôts sont légers

La charge réglementaire est plus légère que dans la plupart des économies.

Le suivi des projets

Dans le cas de versements avant l’âge de 70 ans, il n’y a pas d’impôt sur les bénéficiaires jusqu’à ce qu’ils aient gagné un total de 152 000 € pour chacun d’entre eux. Pour les versements après 70 ans, il y a une exonération totale sur l’investissement.