Voiturelib, l’entreprise de location de voitures privées

Après sa dernière table ronde avec des business angels en décembre 2010, Voiturelib en annonce une deuxième. Parmi eux, des entrepreneurs en ligne comme les créateurs de Covoiturage.fr, Digitick.com, Videdressing.com, C4M, Screentonic (racheté par Microsoft), et WCube (racheté par Publicis). Si le montant reste confidentiel, il est clair qu’il s’agit d’un recouvrement de créances de moins de 500 000 euros. Ce don permettra à Voiturelib d’agrandir son équipe actuelle de trois employés.

Le chiffre d’affaires de la start-up a augmenté de 150 % par rapport au trimestre précédent, avec 1500 sites réalisés au cours des trois derniers mois, 175K€ de chiffre d’affaires.

Elle propose 500 voitures de location en région parisienne et 1 500 dans toute la France. Le fondateur de Voiturelib, Paulin Dementhon, affirme que la France est l’une des nations les plus dynamiques au monde en matière d’industrie automobile. En réalité, Voiturelib a aujourd’hui au moins cinq concurrents directs : Deways, Zilok, CityzenCar, BuzzCar, e-loue.com et Livop.

De quelle manière ? Tout propriétaire d’une voiture a la possibilité de la proposer librement à la location sur le site Voiturelib. Il choisit le prix de la location, indique la disponibilité de sa voiture, et est automatiquement couvert par l’assurance du site. Le localisateur et le propriétaire signent un contrat de location téléchargeable sur le site, et Voiturelib verse au Propriétaire 70% du montant de la location. Les 30% restants servent à couvrir les frais d’assurance et à faire fonctionner le service.

Voiturelib.com, la location entre particuliers

Ce service de location de voitures entre particuliers fonctionne selon un principe incroyablement simple : les propriétaires de voitures laissent leurs véhicules disponibles en fixant leur prix, et les locataires de voitures s’arrangent en fonction de leurs besoins. Une forme d’autopartage national dont le succès ne demande qu’à augmenter

Pour louer une voiture en cas d’urgence, quoi de mieux que d’appeler un voisin ? Cette description peu exagérée rend bien l’esprit général du site www.voiturelib.com, qui s’adresse avant tout aux conducteurs occasionnels à la recherche d’un moyen facile de rendre service et, bien sûr, de dilapider leur argent à la fin du mois. Nous partons du principe qu’il y a beaucoup de voitures abandonnées, dont beaucoup sont gardées dans des garages, explique Paulin Dementhon, le fondateur du site. L’idée est de mieux utiliser la voiture, qui reste le deuxième poste de dépense des Français après le logement.

A lire aussi : que doit-on mettre dans les conditions générales de vente ou CGV

Une tarification claire et facile

Le processus est on ne peut plus simple. Un propriétaire passe une annonce en décidant de sa tarification (essentiels compris), avec un prix pour le premier jour et un prix inférieur pour les jours suivants, ainsi qu’un supplément kilométrique qui dépasse rarement 40 centimes par kilomètre. Ils connaissent également l’emplacement du véhicule et disposent d’une description détaillée du modèle. Charge à eux d’apporter un contrat (nécessaire pour l’assurance en cas de dommage), un permis et un chèque de caution au moment de la location.

Cependant, un système de cette ampleur ne nécessite pas forcément que le propriétaire remette le contrôle du véhicule à un inconnu. Paulin Dementhon poursuit : Le site permet de poster des annonces sur Facebook ou Twitter et on trouve rapidement un réseau de cinq ou six connaissances qui louent à proximité , développant l’attrait du service avec un exemple précis. Si je suis basé à Marseille et que je me rends souvent à Paris pour des réunions de travail en banlieue, cela m’inquiète moins de répondre à un post Facebook d’un ami ou d’une connaissance que de l’appeler pour lui demander de m’emmener, surtout si je ne l’ai pas vu depuis six mois.

Une similarité avec eBay pour les voitures

Actuellement, le seul véritable concurrent dans le secteur est la section voiture du site de location en ligne Zilok, mais il ne fait guère de doute que des substituts émergeront bientôt.

Pour durer, voiturelib.com, qui est entièrement gratuit pour l’instant, développe déjà un modèle d’avenir viable. Nous travaillons sur une deuxième version qui permettra aux gens de nous contacter en tant que tiers de confiance s’ils le souhaitent. Nous recevons une rémunération de leur part et, en proposant également des produits d’assurance spécialisés, nous ressemblerons à eBay pour les voitures, selon Paulin Dementhon, qui était à court d’idées sur la manière de développer le marché de la location à la carte. Et à la demande.