Les bonnes raisons d’ouvrir un Plan Epargne Retraite

Depuis le 1er octobre 2020, le PER ou Plan d’Epargne Retraite Populaire est remplacé par le PER in ou PER entreprise. Il vous permet de vous constituer un capital ou une rente viagère que vous pourrez toucher à la fin de votre carrière. Pourquoi ouvrir un PER plutôt qu’un autre produit d’épargne ?

L’ouverture d’un PER en quelques mots

L’épargnant (travailleurs non-salariés) a le droit de déduire son versement annuel du revenu imposable si le montant est compris entre 31.785 et 74.969 euros (2019). Le montant maximal de la déduction du PER du revenu imposable est fixé par la réglementation. Il est également possible de défiscaliser le PER, ce qui signifie que vous pouvez réduire vos impôts dans certaines situations. Par ailleurs, il est possible de défiscaliser le PER.

En général, lorsqu’il s’agit d’épargne d’adhésion au PER, les impôts subis à la fin sont imposés à un taux qui varie selon la situation. S’il retrouve un capital, la totalité du montant hors plus-value est soumise au barème de l’IR ou de l’impôt sur le revenu.

La totalité du bénéfice est imposée au taux de 30% au titre du PFU (Prélèvement Forfaitaire Unique) et comprend des prélèvements sociaux de 17,2%. Le montant récupéré est réduit de 10% avant d’être imposé selon le régime des pensions de retraite, pour une rente viagère. La rente n’est soumise qu’à 40 % aux prélèvements sociaux, qui diminuent à 30 % lorsque vous atteignez 69 ans.

La gestion du PER

Le PER est adaptable en termes de sortie, avec une variété d’options. Dans certaines situations, il est envisageable pour l’épargnant de récupérer ses fonds bien avant l’échéance du contrat, comme le décès, le surendettement, la liquidation judiciaire, l’achat d’une résidence principale entre autres.

L’investisseur peut également utiliser les outils de la plateforme pour enregistrer des unités de compte et des produits protégés. Il peut soit gérer lui-même son épargne, soit la faire gérer par un programme pilote.

Le second examine l’horizon d’investissement en considérant la quantité d’argent qui sera accumulée au fil du temps. À l’heure de la retraite, il est utile de choisir et d’ouvrir le meilleur PER pour profiter au maximum de l’épargne, ainsi que de comparer.

A lire aussi : nos avis sur la carte électronique de la Banque Populaire

PER : idéale pour optimiser le rendement

Les gains en capital à long terme de l’épargnant sont importants. Elle est déterminée par le taux de rendement que propose la compagnie d’assurance ainsi que par la durée du contrat. L’offre optimale en PER donne un rendement moyen de 3%.

Par exemple, un travailleur décide de verser 300 euros par mois sur un plan de retraite pendant 30 ans. Il atteint un capital de fin de carrière de 108 000 euros. L’épargne du salarié est augmentée de 68 000 euros grâce au rendement de 3 %. Il peut retirer cet argent immédiatement ou le placer dans une banque pour recevoir une rente jusqu’à la fin de sa vie.

Au final, la création d’un PER permet de bénéficier d’une somme d’argent importante ainsi que de plus-values et de déductions fiscales. Le PER est plus adaptable en termes de sortie et de gestion que la SARL.