3 choses que tout amateur de vin devrait savoir

En règle générale, il est crucial pour les amateurs de vin de bien maîtriser quelques fondamentaux de ce breuvage très prisé. Celles-ci peuvent concerner le processus de vinification ou certains aspects du produit fini. Vous apprendrez trois choses sur le vin que tout amateur doit savoir en lisant cet article.

Quelle est la composition du vin ?

C’est l’information la plus fondamentale sur ces produits assez inhabituels que tout amateur de vin doit avoir. Le vin n’étant pas le résultat d’un processus de fabrication complexe dans lequel plusieurs éléments interagissent simultanément, sa composition est facile à déterminer. On peut en déduire que l’eau représente environ les quatre cinquièmes d’une bouteille de vin, tandis que l’éthanol représente le cinquième restant.

 Ainsi, la teneur en alcool d’une bouteille de vin standard doit être comprise entre 12 et 16 %. Chimiquement parlant, le vin contient des sucres, certains acides, et même des minéraux et des composés organiques. Fréquenter une école spécialisée dans les vins et spiritueux est un excellent moyen d’apprendre les tenants et les aboutissants du processus de vinification et de se préparer à une future carrière dans l’industrie.

Pourquoi  le vin se présente sous différentes nuances ?

Trois principaux types de vin dominent l’industrie. Les vins rouges, les vins blancs et les vins rosés sont tous inclus. Les clients peuvent avoir de nombreuses questions en raison de la variété des options de couleur. L’explication de cette différence de teinte, cependant, est à portée de main. La macération des peaux de raisins secs donne à ces vins leurs teintes distinctives.

READ  Combien faut-il prévoir pour une sortie en équipe ?

Pour le vin rouge

La macération des raisins prend un peu plus de temps que pour le vin blanc, c’est pourquoi le vin rouge a une saveur plus profonde. Par conséquent, les peaux ont suffisamment de temps pour bien macérer, ce qui leur permet d’apporter leur couleur au vin pendant la fermentation.

Cas du  vin blanc

Les peaux de raisin n’ont pas besoin de tremper trop longtemps dans l’eau pour faire du vin blanc. S’ils devaient ajouter leur couleur au plat pendant la cuisson, cela pourrait mal tourner. En outre, il convient de préciser que le vin blanc n’est pas toujours produit à partir de raisins blancs. Il peut également être réalisé avec des raisins secs rouges, à condition de ne pas laisser macérer trop longtemps.

Pour le vin rosé

Pour commencer, le vin rosé ne se fait pas en mélangeant des vins rouges et blancs. De plus, la méthode de production pour chacune des variétés de vin susmentionnées est la même. Là encore, tout dépend de la durée de macération, qui devrait être plus longue que pour un vin blanc. C’est ce qui donne au vin une belle couleur rose.

A lire aussi : quel champagne doit-on acheter ?

Pourquoi certains vins ont-ils de la douceur alors que d’autres n’en ont pas ?

Chaque fois qu’on ‘essaie un vin blanc pour la première fois, on se demande si le sucre que l’on  déguste est d’origine naturelle. S’il y a une chose sur laquelle vous pouvez compter, c’est que les vignerons ne s’adoucissent pas leurs créations avec du sucre. Il est important de noter, surtout dans le cas des vins blancs moelleux, que le sucre des raisins secs n’est pas complètement transformé. C’est le sucre résiduel dans l’assemblage qui donne à certains vins leur goût plus doux et à d’autres non.

READ  Tirer le meilleur parti de LinkedIn en 5 étapes faciles

Enfin, gardez à l’esprit qu’il y a trois facteurs cruciaux à prendre en compte lors de la conservation de vos vins : la température, l’humidité et la circulation de l’air. Température, pour commencer. Cette zone doit être comprise entre 12 et 13 degrés Celsius. Ensuite, nous parlerons de l’humidité relative. La plage idéale se situe entre 70% et 75%. Enfin, les bouteilles doivent être stockées dans un endroit sombre et sans vibrations.