Zoom sur le système de prévoyance Suisse

Quand on a été habitué à la belle vie, une retraite à laquelle on ne s’attendait pas peut être un choc. L’une des principales raisons pour lesquelles vous devriez souscrire une police du 3ème pilier est que c’est l’une des causes les plus courantes du syndrome de l’imposteur avant et après la retraite. Dans notre article, nous allons nous concentrer sur ce système de retraite suisse.

La Suisse est reconnue pour avoir l’une des meilleures qualités de vie au monde. Cependant, il n’est pas toujours facile de maintenir un tel niveau de vie après la retraite. L’AVS et le régime de retraite obligatoire ne couvrent que 60 % de votre dernier salaire. Bien entendu, cela ne suffit pas à assurer une existence « standard ». Le troisième pilier vous permet de planifier une retraite sereine mais pas seulement.

Bénéficier de la diminution d’impôts

Le troisième pilier est l’une des rares méthodes permettant de diminuer vos impôts. Un 3A sur un troisième pilier peut vous faire économiser entre 20 et 40 % d’impôt sur le revenu.

Trouver un financement pour vos projets en vie

Plusieurs projets vitaux peuvent nécessiter un budget important tout au long de votre vie. L’avantage de disposer d’un troisième pilier est de pouvoir accéder plus ou moins facilement à un capital, ainsi que de pouvoir laisser un héritage à vos descendants.

Acquérir un bien

Un prêt hypothécaire peut être contracté pour acquérir un logement en tant que résidence principale. Toutefois, pour obtenir ce prêt auprès d’une banque, vous aurez besoin d’un troisième pilier.

Assurer vos proches

Disposer d’un troisième pilier vous permet de mettre vos proches à l’abri du besoin et des aléas de la vie. La souscription d’une assurance décès, par exemple, donne à vos proches le droit de succession.

A lire aussi : comment s’assurer après une résiliation d’une assurance auto ?

Le 3e pilier 3B : pour faciliter la gestion

Le 3e pilier gratuit est le troisième pilier connu sous le nom de 3B. Il s’agit d’une sorte de compte d’épargne dans lequel vous avez un accès illimité. Ce type de contrat vous permet de personnaliser vos cotisations, la date d’échéance du contrat et d’autres détails. Il faut toutefois noter que le capital d’un 3B du troisième pilier est soumis à l’impôt sur la fortune. Il n’est pas toujours simple de choisir le bon type de troisième pilier.

Le 3e pilier 3A : pour bénéficier des avantages fiscaux

La formule la plus recommandée par l’Etat est la 3A. Même si la constitution d’un 3e pilier n’est pas nécessaire, ce type d’épargne est quelque peu limitatif. Le contrat avec la banque ne prendra fin que dans des circonstances exceptionnelles, comme un cas de force majeure.

Si vous deviez revendre les fonds que vous avez empruntés, ce serait extrêmement coûteux. Chaque fois que vous résiliez un contrat en cours de route, c’est coûteux. Le troisième pilier, 3A ou lié, n’offre pas assez de liberté individuelle. En revanche, ce type de contrat vous permet de bénéficier de la plupart des avantages fiscaux.